Bienvenue sur le site internet de la commune de Charmey



Raccourcis clavier

Les raccourcis suivants sont toujours placés au début de chaque page. Ils sont invisibles pour le grand public :
retour à la page d'accueil Alt+0 accès direct au menu de navigation Alt+1 accès direct au contenu de la page Alt+2 accès direct au module de recherche Alt+3 accès direct au plan du site / sitemap Alt+4 Imprimer la page Générer le PDF de la page actuelle

Portrait historique de Cerniat


L'histoire de la commune de Cerniat et de son village se confond avec celle de la Chartreuse de la Valsainte sise sur son territoire et dont les récits sont plus anciens que ceux conservés dans nos archives.

Le mot de Cerniat ou « cierne » est fort visité dans le canton de Fribourg. Il désigne un pré ou un pâturage entouré de forêts. Il trouve son origine dans le mot latin « circinus » cerné en français. Ce mot signifie une enceinte, une vallée fermée en forme d’amphithéâtre.

Pendant plusieurs siècles, Cerniat faisait partie de la Seigneurie de Corbières, village situé à quelques kilomètres.
Notre commune possède sur son territoire l’unique Chartreuse de Suisse, fondée en 1294 par Girard de Corbières. En 1553, cette seigneurie a été vendue aux Excellences de Fribourg. C’est alors, que Cerniat est devenu fribourgeois et a perdu une bonne partie de ses terres.

Le village de Cerniat a souvent été ravagé par le feu. Au début du 18ème siècle, le hameau du Borgeat a été réduit en cendres. La cure ayant brûlé, les archives de la paroisse et les registres ont malheureusement été anéantis.L’église et la cure ont été reconstruites. Les années suivantes, et en raison de l’augmentation de la population, l’église a été agrandie en 1892 alors que la paroisse comptait environ 800 âmes.

La commune n’a pas connu que des heures sombres. Parmi des ressortissants, elle compte des hommes illustres. Monseigneur Olivier Maradan, né en 1899 est décédé en 1975, était évêque des îles Seychelles de 1937 à 1972 et pour finir Monseigneur François Charrière, né en 1893 décédé en 1976, de 1945 à 1970 évêque de Lausanne, Genève et Fribourg. Nous avons également pu compter un homme politique en la personne de M. Placide Meyer, ancien préfet du district de la Gruyère.